Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2007 2 04 /09 /septembre /2007 18:48

Il y a un an de cela, j'étais Responsable Marketing dans un grand hôtel, en Suisse. 
Je me suis surmenée à un tel point que j'ai été écoeurée à jamais du monde de l'entreprise dans son mode de fonctionnement capitaliste, au détriment de la dimension humaine et des bonnes relations entre collègues dans le travail.
Une vraie désillusion. 
Je passais le plus clair de mon temps au travail....je vivais pour travailler.

Aujourd'hui, c'est terminé! Je travaille pour vivre!

L'entreprise, ses profits, ses bénéfices, ses recettes, ses objectifs financiers, ses concurrents, ses restructurations qui n'en sont pas ou tout du moins, qui sont alourdissantes de responsabilités incombant à chaque employé et à tous niveaux hiérarchiques, du fait d'un organigramme horizontale à l'excès....ça ne m'intéresse plus...

Ainsi, je me suis rendue compte que j'avais besoin de vivre de loisirs et de créativité. Je me suis ouverte à beaucoup d'activités telles que le modelage sur argile, le scrapbooking, la pratique de la marche, indispensable à mon équilibre et à ma paix intérieure, l'alimentation biologique, l'aromathérapie, la création d'un blog d'informations sur le Burn-Out, etc.

On passe 80% de son temps au travail. Alors autant qu'il soit agréable et épanouissant. Pour ma part, j'ai choisi de ne plus me prendre la tête avec les apparences et les ambitions. Je veux être vraie et mettre mon énergie et mes compétences pour le bien-être des autres, de la nature, de l'environnement, de la faune et de la flore....

J'aimerais travailler pour une cause sociale, sanitaire, animale, environnementale, dans tout ce qu'il y a de plus sain et de gratifiant. Il y a trop de misère et de déchéance dans notre monde. Notre société de consommation est une vaste fumisterie et n'est pas synonyme de bonheur, ni de bien-être. 

J'aimerais beaucoup avoir vos témoignages sur vos vies professionnelles et vos réorientations.
Qu'est ce qui a réellement changé votre vie?

N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires.....
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphanne - dans Mon témoignage
commenter cet article

commentaires

amelie 13/04/2011 11:24



bonjour ,actuellement je suis dans une mauvaise periode



Sandra WAGNER 29/01/2008 11:49

Me revoilà ! J'en profite pour vous faire part de ce que je ressens depuis ma thérapie : Je suis assistante de direction depuis 10 ans. J'ai passé mon temps à me démener à trouver une stabilité professionnelle puisque j'ai navigué entre intérim et CDD durant presque 8 et demi. J'avais entre temps repris des études à distance pour préparer une formation qui devait me procurer justement plus de satisfactions dans mon travail...Que nenni !! Pourtant les bilans de compétences prétendaient que j'avais le profil d'une assistante même si j'étais convaincue du contraire. N'ayant pas non plus la science infuse, j'ai fini par les suivre pour entreprendre ce cursus. Je me suis donnée à fond sans compter en travaillant en parallèle. Ma vie personnelle je l'avais mise en veilleuse pour davantage y consacrer de temps. Lorsque je vous lis sur vos relations avec l'entourage et sur ce perfectionnisme qui s'est pour moi révélé handicapant et toxique, j'ai le sentiment de voir en vous mon double...Je suis encore embauchée dans ce cluster scientifique devant servir l'industrie mais pourtant je ne suis plus en phase avec  ce monde des affaires et j'avance toujours au travail avec du plomb attaché à mes pieds. Je n'ai qu'une envie c'est de m'enfuir au plus vite !!!Voyez vous je ne fais même plus mon travail, je surfe sur le web parce que justement je ne m'intéresse plus à tout cela, j'en suis écoeurée au plus haut point, carrément dégoûtée à vie...Le monde des affaires m'horripile de plus en plus, le culte de la performance, le travailler plus pour gagner plus, le toujours plus toujours mieux et cette course infernale à tenter de tenir plusieurs lièvres à la fois dans un rythme endiablé m'exaspère au plus haut point et me passe, disons le franchement, au-dessus...Ca me rase même, c'est d'un ringard terrible...Je trouve ce monde surfait, hypocrite. Les patrons en France sont les premiers à crier haro sur le baudet que tout fout le camp mais ce sont eux qui ont créé cette société de consommation de masse qui empoisonne tout. C'est le culte du tout tout de suite, de l'immédiateté, du zapping et de la médiocrité. Les logiques financières entraînent forcément des dérives lorsqu'elles sont gangrenées par le seul but du business, telles sont les affaires, dira-t-on....La souffrance au travail touche à elle seule 220 à 330 000 personnes par an en France, coûte 5 % du PIB national et 900 millions à la sécu avec toutes les pathologies qu'elle entraîne...Et sincèrement les businessman que je cotoie sont franchement des pantins qui ne cherchent souvent qu'à faire bonne figure dans une logique unique d'image et relations publiques...Enfin bref je ne vais pas m'étaler..C'est ce que je pense aujourd'hui avec le recul...Quoiqu'ils travaillent beaucoup malgré tout et tiennent plus que tout à leur entreprise, mais très franchement je ne conserve pas un bon souvenir de chacun d'eux étant donné que leurs valeurs sont en totale contradiction avec les miennes...Je ne viens pas travailler pour faire du business mais pour tirer des satisfactions de mon travail, gagner ma vie et occuper un poste qui me permette d'avoir une vie à côté pour profiter pleinement de mes passions et de mes loisirs...Par ailleurs je travaille dans un environnement technique et scientifique, alors que je déteste par dessus tout les sciences : depuis toute gamine c'est ma bête noire et franchement j'attrape de l'urticaire tellement je m'ennuie à mourir lorsque les directeurs techniques me parlent de leur projet scientifique ou technique. Même en classe j'éprouvais une arversion totale pour les maths et la physique et la bio tellement j'avais le sentiment de devoir déchiffrer une langue étrangère...On me parlait en hébreu ou en chinois ce fut exactement la même chose. En fait le but c'est de servir l'industrie, au travers d'une collaboration avec la recherche et précisément à partir des sciences...alors que je suis artiste avant tout et surtout ultra attachée à notre patrimoine culturel, artistique et littéraire...J'ai toujours eu un profil plus littéraire et artistique, d'ailleurs mon rêve de gamine c'est de restaurer les grands tableaux..Travailler sur la galerie des glaces de versailles, ce serait un honneur absolument fabuleux et grandiose. J'avais rêvé de rentrer en dehors de Sciences Po en priorité à l'école Boulle ou aux Beaux Arts. Mais pour mes parents l'art ne nourrissait pas son homme. Seulement quand on est un créatif c'est dur de faire ses preuves dans un monde technique et administratif...Je peins, je dessine depuis toute petite avant de savoir lire d'ailleurs, je suis folle de musique classique et d'opéra, je suis membre du cercle lyrique de Metz, je m'initie désormais aux danses de salon (j'ai toujours aimé la danse d'ailleurs pour son côté esthète et raffiné) et désormais je cherche à pratiquer un instrument, chose que j'ai toujours voulu faire mais mes parents n'avaient pas les moyens pour me payer des cours. J'enviais les jeunes qui pratiquaient le chant car je ne suis pas douée mais j'étais toujours subjuguée par les voix majestueuses des grandes sopranos...Et de surcroît j'écris désormais...pour moi mais ça me plaît particulièrement.En d'autres termes je me vois plus dans un musée, un office du tourisme et encore davantage dans un opéra si jamais je peux décrocher un poste d'assistante qui aura pour objectif de promouvoir ce patrimoine si splendide et si magnifique. J'attends d'abord de démarrer mes cours d'anglais, de me perfectionner jusqu'à bien maîtriser les langues. Je mettrais toutes les chances de mon côté et ensuite peut être que je postulerai dans tous les bâtiments musicaux et touristiques du coin...Dans ces lieux il s'agit de faire vivre la musique et la culture voire de dynamiser la ville et non d'amasser du fric ou de faire grossir le compte en banque d'un patron...Je recherche aussi le côté humain, l'humanité que je ne retrouve plus en entreprise par manque de temps soit disant...J'ai toujours apprécié ce contact proche avec mes collègues, je préfère la solidarité, la chaleur du contact humain à la compétition, au chacun pour soi et dieu pour tous et à l'hypocrisie...Désormais Je ne sais pas trop où j'en suis pour le moment mais cela dit je sens malgré tout que j'avance. Je vais probablement devoir changer d'environnement et quitter la structure où je suis. Mais je n'appréhende même pas. Je sais que pour mon bien être ce sera impératif et même vital si je ne veux pas foncer à nouveau droit dans le mur...et renoncer à mon bien être...Bien à vous et peut être au plaisir de vous lire

Burn-Out: Témoignage

  • : Témoignage d'un Burn-Out confirmé et d'une Renaissance à la Vie
  • : Au mois d'avril 2006, à 34 ans, j'ai été victime d'un Burn-Out professionnel complet. Aujourd'hui, j'en suis sortie, avec le sentiment de vivre une vraie renaissance à la vie: le souffle de la deuxième chance! C'est dans cette perspective que j'ai créé ce blog, afin de livrer un message d'espoir pour ceux et celles qui sont victimes de l'épuisement professionnel: "Il y a une vie après le burn-out, pleine de surprises et de bienfaits!". Mon conseil: "Lâchez prise!".
  • Contact

Burn-out Conférences

Rechercher

Best-Seller en Suisse