Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 14:30
51RYJGR7ZVL.-AA240--1-.jpg



Auteurs: Marie-Pierre Noguès Ledru et Anne Claret-Tournier


Aujourd’hui, la reconversion professionnelle est un vrai phénomène de société.
 
On assiste à une explosion des CIF : "Congés Individuels de Formation" ainsi qu’à une demande croissante de bilans de compétences.
 
A la source de ce phénomène, les employés ressentent une perte de sens dans leur travail provoquée par des exigences de plus en plus serrées en termes de performance et de rendements, par des restructurations entre autres, qui constituent, pour l’ensemble, une entrave à l’épanouissement personnel.
 
Par ailleurs, la mise en place du PARE et des Allocations d’Aide au Retour à l’emploi contribuent grandement à faciliter cette réorientation. En effet, dans ce cadre là, l’employé bénéficie de 23 mois de chômage sans dégressivité, compte tenu de l’âge et des antécédents d’emploi.
 
On observe que les trentenaires sont de plus en plus touchés de nos jours.
 
D’ailleurs, les deux auteurs sont elles-mêmes trentenaires et, concernées par le sujet en question, elles ont décidé d’organiser un « carnet de route » afin d’aider les personnes qui sont tentées par la reconversion.
 
Se reconvertir, ça ne se fait pas par hasard ou sous l’effet d’un état d’âme.
 
Par ailleurs, il faut s’en donner les moyens pratiques : 
- faire le point, 
- gérer ses finances,
- consulter les formations.
 
Comment se manifeste ce désir de reconversion ?
1-     Frustration initiale de la personne
La personne ne se sent plus à sa place et exprime le profond sentiment de désillusion.
Il en résulte donc la nécessité de se reconvertir. Au cours de cette étape, il faut apprendre à gérer ses peurs face à la nouveauté et stimuler sa motivation. La dimension de plaisir est le catalyseur du changement pour la plupart.
Beaucoup de personnes reviennent à leurs aspirations apparues pendant l’enfance.
 
2-     Se faire aider
-         par le coaching….pour ceux qui ont les moyens
-         se recentrer sur soi-même
-         faire un bilan de compétences, possible avec l’ANPE dans le cadre du PARE.
 
3- Confronter le projet à la réalité
Souvent, la reconversion entreprise nécessite une formation et un virage à 180°.
 
J’ai rencontré Marie-Pierre Noguès-Ledru et Anne Claret-Tournier au Salon Zen à Paris. Elles étaient journalistes dans le milieu de l’économie et des finances. Elles ont changé de vie et sont :
Pour Marie-Pierre : psychanaliste
Pour Anne : en 5ème année de médecine….son but, depuis l’enfance, est d’être médecin.
 
Elles nous ont donné quelques exemples de reconversion, telles :
-         un banquier qui monte sa boutique de fleurs,
-         un conseiller qui devient coiffeur.
 
On remarque que la plupart des gens se réorientent sur des professions qui leur donnent le sentiment d’être utile à l’autre ou aux autres. Ils recherchent davantage de dimension humaine et de créativité et sacrifient un salaire et un confort de vie. Il n’y a donc plus de place pour le stress et la performance, mais la priorité est donnée à la douceur de vivre, au plaisir d’être en symbiose avec ses propres désirs et à l’épanouissement.
 
Je vous recommande ce livre, écrit par deux jeunes femmes fort sympathiques.

Notez que je vous ai rapporté ici ce que j’ai retenu lors de leur conférence au salon Zen de Paris, le 5 octobre dernier. Toutefois, leur livre est beaucoup plus complet et consacre même une partie à la gestion de l'entourage (parents, enfants, amis): en effet, il faudra appendre à garder vos désirs pour vous-même afin de ne pas être découragé par vos parents ou votre conjoint, par exemple, qui y mettraient quelques freins.
 
Bon courage et bonne lecture !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

stef 13/10/2007 14:50

bon plan!!justement je cherchais un livre dans ce genresuis trés concernéemerci bienplein de bonne choses sur ce blog je reviendrais bises stef

Steph-Anne 15/10/2007 15:34

Merci à vous Stéphanie! Plein de bonnes choses pour vous à venir, je l'espère! Steph-Anne

Burn-Out: Témoignage

  • : Témoignage d'un Burn-Out confirmé et d'une Renaissance à la Vie
  • : Au mois d'avril 2006, à 34 ans, j'ai été victime d'un Burn-Out professionnel complet. Aujourd'hui, j'en suis sortie, avec le sentiment de vivre une vraie renaissance à la vie: le souffle de la deuxième chance! C'est dans cette perspective que j'ai créé ce blog, afin de livrer un message d'espoir pour ceux et celles qui sont victimes de l'épuisement professionnel: "Il y a une vie après le burn-out, pleine de surprises et de bienfaits!". Mon conseil: "Lâchez prise!".
  • Contact

Burn-out Conférences

Rechercher

Best-Seller en Suisse