Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 17:15
Je perds pied et je sens que je ne tiendrai pas le coup sous les effets du stress et de la surcharge de travail. Je m’entretiens donc avec mon supérieur pour bénéficier d’une semaine de vacances ; ce qu’il m’accorde, sans hésiter.
 
Je parts donc me reposer une petite semaine dans le Vaucluse, près d’Avignon, auprès de ma famille.
 
Je ne parviens pas à me détendre. Mon corps est raide et les nerfs sont à vifs. J’ai mauvaise mine.
 
Et pourtant, la nature offre un spectacle merveilleux : il fait beau, il fait bon ; l’air du temps est doux, c’est le printemps.
 
Chaque jour qui passe me rapproche de la reprise du travail et je le vis dans l’angoisse.
 
Le week-end juste avant la reprise, c’est l’anniversaire de ma sœur. Chouette ! Une petite virée au restaurant en famille, ça me fera le plus grand bien !
Un Kir royal vient me ravir les papilles en début de soirée et je terminerai sur 2 espressos.
Ce petit cocktail bien inoffensif pour certains va s’avérer très néfaste sur mon organisme déjà trop fragilisé et affaibli.
 
A partir de là tout s’enclenche….Alors que nous sommes de retour à la maison, je ne me sens pas bien du tout. Mon corps devient lourd.
Je vais me coucher de suite. J’ai l’impression désagréable que mon corps me laisse tomber : je ressens tout le poids de son mal-être à l’âme…je vais faire un malaise. Mon cœur s’emballe et je n’arrive pas à le contrôler ; je crois faire une crise cardiaqueJe ne peux pas me lever car je sais que si je fais le moindre effort, mon corps flanchera. Mon cœur continue à battre trop vite et je ne parviens toujours pas à le maîtriser. Je suis dépassée par la volonté du corps et je me sens impuissante. Ce n’est qu’au bout de 30mn que je ressens un ralentissement du rythme cardiaque…je suis vidée !
 
Que m’arrive-t-il ? Je finis par m’endormir, le cœur meurtri, ravagée par la peur.
 
Le lendemain, je ferai venir le médecin de garde…on est dimanche. Je lui explique ce qui m’est arrivé. Je lui raconte mes conditions de travail. Il conclue que j’ai fait une crise de tachycardie violente sous l’effet de l’alcool et du café sur un organisme épuisé. Il m’ordonne dès lors 1 semaine d’arrêt de travail. Dans le même temps, il m’envoie pour un examen chez le cardiologue.
 
Le mardi suivant, le cardiologue me reçoit prioritairement. Je subis un examen complet du cœur et je porte pendant 24 heures un holter, afin de surveiller et d’analyser mon rythme cardiaque.
Le résultat est plutôt positif : mon cœur va bien. Pas d’infarctus. Il bat lentement, à la limite de la normale, avec la manifestation d’extra systoles isolées !
 
La 1ère semaine d’arrêt maladie arrive à échéance et il m’est toujours impossible de reprendre le travail. En effet, mon corps rentre dans une spirale de décompression marquée par une perte d’énergie vitale conséquente et un besoin de sommeil qui n’en finit pas !
Plus le temps passe, plus je m’enfonce. Mon corps m’échappe et me fait souffrir. Je m’attends à ce que mon cœur lâche d’un jour à l’autre, ce qui remet en cause le diagnostic du cardiologue.

Je n’ai pas confiance et je me vois déjà partir…. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Steph-Anne - dans Mon témoignage
commenter cet article

commentaires

n.m 28/03/2014 11:33


Bonjour,


Dans le cadre
de mon mémoire portant sur la conduite du changement et l’épuisement professionnel, je réalise une enquête afin de recueillir votre témoignage sur la manière dont vous avez vécu
le changement au sein de votre entreprise.


A noter que ce questionnaire est anonyme et que votre témoignage est
important. J'aimerais montrer que l'épuisement professionnel est quelque chose qu'il faut prendre au sérieux et que c'est du rôle de la direction des ressources humaines et du supérieur
hiérarchique de faire attention à la santé mental et physique de ses salariés. J’aimerais montrer grâce à ce questionnaire l’importance du phénomène d’épuisement professionnel mais aussi montrer
que le facteur humain dans une conduite du changement est pour la plupart du temps négligé dans sa totalité.


LIEN :


https://docs.google.com/forms/d/1m_jg4sDKlVYNzcvFwiQIAMHA6vd7HyQv_g0FaSxVY0c/viewform


 


Je vous remercie d’avance d’avoir accepté et consacré quelques minutes
pour répondre à cette étude de la manière la plus sincère possible. Je me tiens à votre entière disposition, pour toute information supplémentaire.


 


 

Steph-Anne 04/06/2014 14:13



Bonjour,


je vous souhaite de mener à bien votre mémoire...il y a de quoi faire !


En ce qui me concerne, vous trouverez tous les éléments de réponse dans ce blog, il est fait pour ça et je crois l'avoir construit de façon détaillée pour comprendre comment on en arrive à "se
bruler les ailes ". Références bibliographiques à l'appui, tout est dans ce blog.


Ainsi, à vous, journalistes et autres auteurs, lisez et vous trouverez ce que vous cherchez !


En vous remerciant pour votre compréhension,


Bien cordialement,



Burn-Out: Témoignage

  • : Témoignage d'un Burn-Out confirmé et d'une Renaissance à la Vie
  • : Au mois d'avril 2006, à 34 ans, j'ai été victime d'un Burn-Out professionnel complet. Aujourd'hui, j'en suis sortie, avec le sentiment de vivre une vraie renaissance à la vie: le souffle de la deuxième chance! C'est dans cette perspective que j'ai créé ce blog, afin de livrer un message d'espoir pour ceux et celles qui sont victimes de l'épuisement professionnel: "Il y a une vie après le burn-out, pleine de surprises et de bienfaits!". Mon conseil: "Lâchez prise!".
  • Contact

Burn-out Conférences

Rechercher

Best-Seller en Suisse