Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 11:23
« Toujours plus, toujours mieux », « Peut mieux faire » « quand on veut, on peut »
 
« Nous commettons l’erreur de croire que nous pouvons tout » dit Étienne Jalenques, Psychiatre.
 
Mais quand on n’y parvient pas, justement, que se passe-t-il ?
N’aurait-on plus le droit à l’erreur ? Notre société nous autorise-t-elle à ne pas être « bons » ?
 
L’évaluation systématique de la performance en nombre de domaines, invite à se demander si l’imperfection est encore de ce monde…..
 
Question à Étienne Jalenques :
 
Féminin Psycho : « Qu’est ce qui fait qu’on passe parfois juste à côté du bonheur ? »
 
E.J. : « C’est l’idéalisation, l’utilisation des systèmes symboliques qui fait que l’importance de l’être vient dans le résultat qu’il doit obtenir, au lieu de s’apercevoir que le but, ce n’est pas le résultat, c’est lui. Le but n’est là que pour nous mettre en chemin. Or, cette confusion se produit presque tout le temps dans notre civilisation, où les gens essayent d’être adéquats et conformes à un but qu’ils se sont fixés. Et s’ils n’ont pas atteint leur but, ils sont d’une part, malheureux, et d’autre part, persuadés que leur échec est dû au fait qu’ils n’ont pas de valeur, ou que c’est eux qui ont un problème. »
 
Féminin Psycho : « Cela vient d’une imagerie sociale, de l’éducation ? »
 
E.J. : « Cela vient de 2000 ans de civilisation gréco-judéo chrétienne ; cela vient de notre civilisation, et cela vient des merveilleux progrès que cette civilisation nous a fait faire et dont nous avons maintenant les écueils et les inconvénients. Comme nous sommes devenus beaucoup plus puissants qu’avant, nous commettons l’erreur de croire que nous pouvons tout. Et par corollaire, que si nous ne pouvons pas, c’est que nous faisons quelque chose de mal. CE qui est faux. Parfois, on ne peut pas parce qu’on ne peut pas, ou tout simplement parce qu’on ne doit pas. Ceci étant dit, c’est une des choses les plus difficiles pour l’être humain que d’accepter son impuissance sans culpabiliser. » 
Source: Féminin Pratique - Psycho - mars/avril/mai 2007
 
Pour en savoir plus :
 
- La performance, une nouvelle idéologie ? – Benoît Heilbrunn (Dir.)
- Le facteur humain – Christophe Dejours – PUF – (Que sais-je ?)
- Le bonheur paradoxal ; essai sur la société d’hyperconsommation – Gilles Lipovetsky – Gallimard
- La thérapie du bonheur – Etienne Jalenques – Marabout
- Imparfaits, libres et heureux – Christophe André – Odile Jacob
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Burn-Out: Témoignage

  • : Témoignage d'un Burn-Out confirmé et d'une Renaissance à la Vie
  • : Au mois d'avril 2006, à 34 ans, j'ai été victime d'un Burn-Out professionnel complet. Aujourd'hui, j'en suis sortie, avec le sentiment de vivre une vraie renaissance à la vie: le souffle de la deuxième chance! C'est dans cette perspective que j'ai créé ce blog, afin de livrer un message d'espoir pour ceux et celles qui sont victimes de l'épuisement professionnel: "Il y a une vie après le burn-out, pleine de surprises et de bienfaits!". Mon conseil: "Lâchez prise!".
  • Contact

Burn-out Conférences

Rechercher

Best-Seller en Suisse