Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 14:06
Bonjour à toutes et tous!

J'ai été en arrêt maladie près de 21 mois et ça fait 2 ans que je n'ai pas travaillé: il m' a fallu beaucoup de temps pour me reconstruire. Aujourd'hui encore je me sens vulnérable; mais j'ai besoin de sortir de chez moi et de rencontrer d'autres personnes. Je prends des cours de dessin. Et puis je vais me mettre au yoga méditatif. Il ne faut pas que je lâche la méditation et les moments de recueil que je peux m'octroyer: ils sont essentiels à une introspection intérieure qui permet de se retrouver et de se réénergétiser.

Aujourd'hui, je vais bien, je vais mieux. Je reste toujours fragile et c'est une discipline de chaque jour pour maintenir mon équilibre. Je crois que je suis amenée à être vigilante pour le restant de mes jours; je le prends d'autant mieux que c'est pour mon harmonie et mon bien-être intérieurs. Je m'éloigne à nouveau de mon blog, en effet: j'y dilapide mon énergie. Néanmoins, je suis contente de l'avoir fait car mon témoignage peut aider d'autres personnes à comprendre que, pour être bien et équilibrée mentalement et physiquement, il faut rompre avec les exigences d'une société qui prône le culte de l'urgence et de la performance. Il faut surtout comprendre que nous avons un profil qui tend à s'enliser dans cette dynamique.

Je commence à retravailler lundi 17 mars et j'en suis ravie. J'ai besoin de rentrer à nouveau dans la vie. C'est un boulot sans exigence ni responsabilités particulières. je travaille dans un caveau pour la vente de vins, 4 jours sur 7, 26 heures par semaine....ça me va très bien comme ça. Le salaire et la performance m'importent peu. Je suis toujours sous anxiolytique et ça m'est indispensable pour le moment. 
Je m'impose une hygiène de vie stricte: je vais me coucher tôt le soir, vers 21H00-21H30. Je récupère mieux la fatigue. je soigne mon alimentation. Je prends régulièrement des oligoéléments et du stimol,pour la forme....rien de bien méchant.

Je suis tous les jours contente de rendre service par mon témoignage car je suis vraiment tomber très très bas....c'était limite pour que je ne fasse plus partie de ce monde! 
 
Prenez soin de vous: Accordez-vous de bons moments pour vous. Le plus important, c'est vous, votre santé, votre équilibe, votre bonheur. retenez bien cela. Car le jour où vous tomberez réellement malade, le travail et la performance vous paraîtront bien vides de sens.

je vous embrasse et courage à vous.

Donnez-vous du temps, même s'il faut que ça dure 1 an....nous ne sommes pas infaillibles; nous ne sommes que des êtres humains!
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

christinegil 22/12/2010 08:53



j'ai vécu aussi l'enfer et je m'en sors avec le temps. Il faut penser à soi uniquement pour arriver à revivre et voir la vie multicolore, je l'aie regardé noire de nombreuses années, du temps
perdu, du temps volé



Marion 28/08/2009 18:04

Bonjour,je suis journaliste pour l'émission "Toute une Histoire" sur France 2.Je travaille actuellement sur le thème "la maladie a changé ma vie / la maladie m'a changé". En faisant des recherches sur internet, je suis tombée sur votre blog et je trouve votre témoignage très intéressant.Pouvez-vous me communiquer vos coordonnées ou me joindre pour que l'on puisse en discuter plus en détail?Mon téléphone est le 01 53 84 34 28.J'attends de vos nouvelles.A très vite.Marion

lys blanc 10/06/2008 18:17

bonjour moi aussi pour un epuisement profesionnel j ai ete en arret maladie pendant 2ans , depression dus a un chef un peu trop sur de lui c est moi qui prennais apres ces reunions de boulot il passe derriere mon dos et me donner un grand cou de poing , insultes, j ai eu drois a tout , je n aie jamais pus reprendre mon travail c est d un comme un accord que j ai ete licencier et le super chef et redesendus dans les bureaux simple ouvrier cela c est passer il y a de cela + de 10 ans depuis en 2005 j ai perdue mon fils et je suis toujours suivie par une psy, ils y a des gens qui ont droit au bonheur et d autres non .

Sandra WAGNER 02/04/2008 14:42

Bonjour Steph-Anne, J'en profite pour vous transmettre un petit coucou. Je commence aussi à aller mieux. Il se trouve que j'ai rechuté aussi et remonter cette phase a été encore bien plus compliquée que la première fois...Il se trouve que je ne me suis non pas dispersée cette fois dans le cadre de mon travail mais dans mes loisirs et j'avais donc à nouveau surestimé mes capacités personnelles en matière de gestion du temps, etc...J'ai désormais bien compris la leçon et cerné mes limites. Aujourd'hui je prends ce passage difficile et lourd à vivre comme une expérience salutaire. En effet, il s'agissait à mon sens de remettre les pendules à l'heure et les choses à leur place définitive comme elles se doivent. Il a été question de replacer et redéfinir avec mon thérapeute mes vraies priorités. J'ai compris que ma vie de femme prenait pour moi une importance capitale. J'ai été seule pendant 5 ans et je viens de rencontrer quelqu'un. Je ne sais pas aujourd'hui ce que l'avenir me réserve avec cet homme mais il se trouve que j'ai subitement rangé au placard comme par magie tous mes conflits intérieurs, tout est devenu soudainement clair, aussi clair que le monde est monde. Je me sens en paix avec moi même.J'ai plus que tout envie d'être mariée, de mener une vie de famille épanouie et d'être mère avant de passer du temps, beaucoup trop de temps sur mon travail. Ce dernier n'est plus prioritaire pour moi même s'il reste important. Seul ma famille et mes amis constituent le socle sur lequel je compte m'appuyer en dehors de mes loisirs et de mon travail.Cela dit l'objectif sera de se concentrer avant tout sur son bien être personnel et non plus sur la performance : à savoir trouver un environnement qui me convient. Justement je souhaitais me reconvertir dans les arts verriers mais malheureusement c'est trop contraignant et exigeant en terme d'énergie : se repalucher une formation sur 3 ans et acquérir un savoir faire au bout de 10 ans seulement d'expérience, cela demande une abnégation et un investissement trop lourd à supporter actuellement. Tout redémarrer à zéro dans ce contexte me confère plus de stress et d'angoisses qu'autre chose surtout que vous êtes durant toutes ces années payées au SMIC le temps de vous faire un nom. Ce n'est pas le cursus qui m'effraie mais au contraire cet enlisement du à mon perfectionnisme et à mon incapacité à savoir dire non combiné à cette tyrannie de plaire qui m'a bien valu des déconfitures...En conséquence, je suis désormais plus dans l'optique de rester alors dans mon métier de base malgré tout en cherchant à me spécialiser dans un domaine particulier qui m'attire tel que les ressources humaines en sachant que je pourrais réutiliser mes acquis professionnels en qualité d'assistante et mon expérience pro sur une formation qui dure 6 mois et qui n'est pas non plus trop pompeuse d'énergie. En même temps j'aurai donné un nouveau cap à ma carrière sans trop forcer.Prochainement dans mon entreprise je suivrai une formation en développement personnel sur la gestion du stress et je reprends l'anglais. Cela me fera avancer et ne me donnera plus le sentiment de stagner. Ce n'est pas trop contraignant, c'est même intéressant aussi pour moi sur le plan personnel...Sinon j'ai changé mon hygiène de vie : le sport me donne l'opportunité de me régénérer et de me revigorer tout en évacuant les ondes négatives et ce trop plein d'énergie qui m'étrangle. Je dors en conséquence mieux et de fait j'ai aussi modifié mon alimentation avec plus de produits frais, de légumes, de céréales, fruits et poissons. Voilà pourquoi je commence sérieusement à me sentir nettement mieux dans mon corps et dans ma peau. D'ailleurs je ne peux plus me passer du sport, sans lui et sans mon nouveau petit ami aussi (rires), je me sens mal et frustrée ! Curieusement tous les petits boutons disgracieux ont disparu et ma peau est devenue largement plus nette ! Mon entourage me retrouve plus reposée et sent en effet que je vais de mieux en mieux. Pourvu que ça dure maintenant !

Steph-Anne 02/04/2008 16:52


Ah Sandra! Vous me faites plaisir! Vous retombez bien sur vos pattes! C'est super! Continuez comme cela. De l'amour, du sport et une réorientation plus subtile dans le cadre
de votre travail: vous êtes aussi sur la bonne voie. Vivre sa vie de femme, dans son corps et dans son attitude, avec de la douceur, de la souplesse, c'est ce dont nous avons besoin.
Enfin, après l'ère des responsabilités , dans une peau et dans un tempérament masculins, voici le temps de faire place à la féminitude. Bonne continuation dans ces sens là. Je  vous
embrasse. Bien amicalement


Karine 30/03/2008 17:52

Bonjour Steph-Anne Ton message est vraiment signe que tu es sur la bonne voie. Je suis en arrêt de travail depuis maintenant 9 mois et moi aussi j'ai des hauts et des bas. Pour ma part, j'ai les mêmes traits de caractères que tous les gens ici qui ont fait un burn out, généreuse, difficulté a dire NON, perfectionniste... Mais de plus je suis diagnostiquée bipolaire. Les bipolaires en périodes de high ne voient pas leurs limites. Au travail ils peuvent être hyperperformants mais ils ont de la difficulté a voir leurs limites. J'ai eu la chance de tomber sur un bon médecin qui a su bien me diagnostiquer suite a mon burn out. Depuis je prend un stabilisateur de l'humeur qui calme mes ardeurs et je vois un psychologue. Le yoga et la nature sont aussi pour moi essentiel. Le repos, l'alimentation et la marche est très bénifique.Je crois que quand on se rend au point de faire un burn out, on doit vraiment entreprendre une grande démarche afin de comprendre ce qui s'est passé. Comprendre comment on a pu nier tous ses signes avant coureur. Je me demande combien de personnes sont en burn out dû a une maladie mentale non soignée comme par exemple la bipolarité qui ammène les malades a se donner a fond dans ce qu'ils font.Je n'oublie certainement pas que l'entreprise est responsable de ce désastre. Mais autant on va endurer la situation il n'y aura pas de changement. Je me suis donnée a fond pour la même entreprise durant 6 ans et j'en suis resortie avec un burn out. Et eux ce qu'ils ont trouvé a dire étaient que j'avais surement des problèmes personnels. Mais voila ils m'ont remplacé par 2 personnes pour faire le travail que je fesais avant !!! En tous cas, c'est du passé...Reste encore a savoir ce que j'ai vraiment envie de faire. Rester a la ville, m'installer a la campagne et me rapprocher de ma famille, retourner faire un travail de bureau en vente ou bien trouver quelque chose qui me passionne vraiment. Pour l'instant, je mise sur un emploi stable avec de bonnes conditions et j'attend des développements. Je comprend que tu as parfois envie de t'éloigner de ton blog. C'est bien que tu respectes tes limites d'investissement émotionnel. Beaucoup de gens savent naturellement se protèger car ils ont eu le sentiment de l'être dès leur tendre jeunesse mais nous nous devons apprendre a le faire nous même car nous sommes la pesonne que nous avons le plus négligé dans notre vie pour différentes raisons et maintenant nous devons prendre soin de nous. Karine :D  

Steph-Anne 02/04/2008 16:43


Bonjour Karine!

Je suis très contente d'avoir de tes nouvelles; ça faisait longtemps dis-moi. Apparemment, ton discours aujourd'hui me semble plus positif: je te sens en cohérence avec toi-même et reprendre "le
fil de soi". J'en suis ravie. Tu vois, j'ai repris un travail qui est dans mes cordes, mais sans responsabilité particulière. Mon diplôme dans la commercialisation des vins m'aide grandement à
conseiller la clientèle dans ses goûts et dans ses choix avec de l'aisance. Tu ne t'imagines pas comme je suis heureuse d'être revenue à mes premières amours! Et puis surtout, je ne travaille que 4
jours par semaine. Je me suis mise à l'aquarelle et je pratique le dessin aux pastels secs: je me régale. Je rencontre des gens de tous âges et de tous horizons: ça me change, ça me divertit et ça
me calme. Je ne suis plus du tout stressée.
Pour finir, je voulais te préciser que je relis à nouveau le livre du Dr. David Servan-Schreiber, "Guérir du stress sans médicament....". Il y parle de la cohérence cardiaque, de la méditation
et de l'acupuncture d'une façon qui est tellement positive. Du coup, j'essaye de pratiquer les exercices de cohérence cardiaque régulièrement car j'arrive à un ressenti de légèreté
au niveau du plexus solaire.
Chère Karine, profites bien de te ressourcer et donnes toi le temps de te trouver un travail sans stress. Donne moi de tes nouvelles. Grosses bises de Provence.


Burn-Out: Témoignage

  • : Témoignage d'un Burn-Out confirmé et d'une Renaissance à la Vie
  • : Au mois d'avril 2006, à 34 ans, j'ai été victime d'un Burn-Out professionnel complet. Aujourd'hui, j'en suis sortie, avec le sentiment de vivre une vraie renaissance à la vie: le souffle de la deuxième chance! C'est dans cette perspective que j'ai créé ce blog, afin de livrer un message d'espoir pour ceux et celles qui sont victimes de l'épuisement professionnel: "Il y a une vie après le burn-out, pleine de surprises et de bienfaits!". Mon conseil: "Lâchez prise!".
  • Contact

Burn-out Conférences

Rechercher

Best-Seller en Suisse