Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 21:22

 

Cette notion de lâcher-prise, du laisser-faire, est très importante pour les perfectionnistes et jusqu’au-boutistes que nous sommes, nous, les burnoutés!

Il ne s’agit pas de laisser-aller, ce qui induit plus l’idée de défaitisme ou de manque d’envie.

Le laisser-faire indique, implicitement,  que nous sommes toujours désireux de mener les choses à bien, mais avec une nuance de souplesse, en se laissant porter et guider par la vie elle-même. On n’est donc plus du tout dans le contrôle, ni dans une action qui va à contre-courant. C’est de l’ordre du subtil.

 

Lâcher-prise, c’est difficile, je le reconnais. Je m’évertue, depuis mon burnout, à laisser la vie me guider, à l’écouter et à aller dans son sens, tout en lui suggérant mes envies.



Ma rechute, au mois de décembre 2007, a été une belle leçon, car elle a révélé que j’étais encore tributaire d’un ancien fonctionnement-réflexe : celui de toujours tout vouloir contrôler. A présent, il n’en est plus question. Ma raison, assistée d’une bonne part de sagesse, l’emportent sur mes impulsions anciennes du « toujours mieux, du toujours plus » : je vis actuellement un processus de libération intérieure.

 

Ne plus être dans le contrôle me confère davantage de souplesse dans mon approche de la vie au quotidien et, à cet effet, me laisse davantage exprimer au grand jour la richesse et le désir en moi, un autre potentiel auquel je n’aurai jamais eu accès dans un état de contrôle permanent. La vie m’est ainsi beaucoup plus surprenante, dans le bon sens du terme.

 

Ne dit-on pas que le mieux est l’ennemi du bien ?

 

Point important : le lâcher-prise prend sa source dans le corps : apprendre à relâcher les tensions, à se détendre, à vider sa tête, à respirer.

Cliquez ci-après: Lâchez-prise, vous n'en serez que plus heureux!  

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BENOIT Michel 30/06/2015 09:40

Je suis Michel BENOIT et je travaille pour la société Hypersoft, qui conçoit et produit un outil
de collecte de données et d'affichage de rapports.

Je m'intéresse au burn-out de près et je cherche des personnes qui voudraient m'apporter leur témoignage. L'idée est de parler afin de fixer un contexte objectif et mesurable du burn-out, c'est à dire sans prendre en considération les aspects psychologiques personnels.

L'objectif est de déterminer certains seuils au-delà desquels la spirale démarre afin d'anticiper et d'alerter

Merci de prendre contact avec moi, michel.benoit@hypersoft.com

Bonne journée

Marianne Leclère 23/09/2014 16:12


Bonjour,


Je suis journaliste et écris pour Essentiel Santé magazine un article sur le Burn Out. Nous cherchons à étayer l'article par des témoignages, et en particulier un témoignage d'une personne qui
aurait radicalement changé de vie professionnelle après son burn-out. J'ai cru comprendre que c'était votre cas. Si vous en êtes d'accord, pouvez-vous me contacter (0661179496) pour que nous
réalisions une courte interview ?


Avec mes remerciements, 


Cordialement,


Marianne Leclère 

seif 09/04/2013 19:06


bonjour a tous le monde, est ce que il y a un medecin a geneve specialiste dans ce domaine de burn out???


merci de vos reponses

Reuz 18/01/2013 16:28


Merci pour ce site très complet qui fait qu'on se sent moins seul... je lis exactement ce que j'ai vécu, je tache de faire ce qui est écrit (suivi thérapeuthique, lacher prise...).


Il y a encore du boulot !. Même si je ne travaille plus, je vois que le perfectionnisme revient au galop dès que j'entreprends une tache. ca peut être n'importe quoi : du ménage (je vais nettoyer
les claviers d'ordi et ca me fait du bien:)) les formations photoshop (8 heures par jour), mon poids (je vais toujours faire très attention)... .


Il y a néanmons des choses qui changent : je peux parfois ne rien faire de la journée, j'accepte l'échec (repas raté, création photoshop nulle...), je ne me remets plus en cause, je mange ce que
je veux (le soir seulement !), je tolère ne pas être parfaite et donc que mon mec ne le soit pas non plus !


Mais le travail est long. je ne suis pas sortie d'affaire. je suis en négociation avec mon entreprise et soutenue par des avocats, et je vois bien que rien qu'en préparant mon dossier, je vais 10
fois trop loin. L'avocat m'a même dit hier en voyant les éléments du dossier : "ah bah j'ai jamais vu ca chez aucun client"... .


Je suis sur la bonne voie mais c'est l'autoroute du soleil !

Traitement burn out 04/10/2012 14:33


Bonjour

Merci pour ce poste. Il faut dire que le lâcher-prise est le meilleur traitement pour lutter contre le burn out. Le concept du lâcher prise peut s’expliquer et s’appliquer de bien des façons. Une
manière très simple de l’apprivoiser consiste à l’opposer à son contraire : le contrôle. Nous aimerions bien parfois avoir le contrôle sur des événements qui, justement, sont hors de notre
contrôle. Lorsque nous réalisons que nous ne pouvons changer ni les événements ni les autres et que nous pouvons seulement changer notre façon de les percevoir, là nous sommes dans le lâcher
prise.

burn out 14/05/2015 15:17

vous avez bien raison, merci

Burn-Out: Témoignage

  • : Témoignage d'un Burn-Out confirmé et d'une Renaissance à la Vie
  • : Au mois d'avril 2006, à 34 ans, j'ai été victime d'un Burn-Out professionnel complet. Aujourd'hui, j'en suis sortie, avec le sentiment de vivre une vraie renaissance à la vie: le souffle de la deuxième chance! C'est dans cette perspective que j'ai créé ce blog, afin de livrer un message d'espoir pour ceux et celles qui sont victimes de l'épuisement professionnel: "Il y a une vie après le burn-out, pleine de surprises et de bienfaits!". Mon conseil: "Lâchez prise!".
  • Contact

Burn-out Conférences

Rechercher

Best-Seller en Suisse